• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
29/09/2016

Benchmark européen des filières biométhane carburant

Pour assurer la transition énergétique dans le secteur des transports, l’Europe développe l’usage de nouveaux moyens de mobilité. Les véhicules au gaz naturel deviennent une alternative de plus en plus crédible aux véhicules thermiques classiques fonctionnant à l’essence et au diesel. En 2014, plus d’1,3 million véhicule roulant au gaz naturel étaient immatriculés en Europe.

En 2015, la filière Gaz Naturel Véhicules (GNV) était portée par trois principaux acteurs en Europe : l’Italie, l’Allemagne et la Suède. La France se place en quatrième position des pays du périmètre en termes de quantité de GNV consommée. Le principal frein au développement du GNV est le manque d’infrastructures d’avitaillement dédiées. En France notamment, elles sont principalement privées, ce qui rend le développement des véhicules particuliers difficile.

Ce sont la Suède et l’Allemagne qui consomment la très grande majorité du biométhane carburant, la version renouvelable du GNV, en Europe. Cette filière peine encore à se développer dans les autres pays, y compris en France. Les raisons sont multiples : manque d’infrastructures comme pour le GNV, difficultés de reconnaissance du biométhane carburant comme un carburant durable, promotion politique historique des véhicules électriques, etc.

Dans ce cadre, Sia Partners propose un benchmark européen des filières Gaz Naturel Véhicule (GNV) et biométhane carburant. Ce benchmark, sous forme d’une analyse comparée entre les pays du périmètre et d’une fiche par pays, décrit l’état de la filière dans 11 pays européens ayant développé l’utilisation du gaz naturel comme carburant. Il présente des indicateurs quantitatifs sur les infrastructures GNV développées, les flottes de véhicules et le GNV consommé, ainsi que des indicateurs qualitatifs sur les mécanismes d’aide proposés.

 

 

Télécharger l'étude ici.

Présentation de l'observatoire

Lancé en mars 2016 par le cabinet de conseil Sia Partners en partenariat avec France Biométhane, l’observatoire du biométhane se positionne comme le guide de référence de la filière en France. Il a pour but de décrire et de mesurer l’évolution de la filière au travers d’indicateurs pédagogiques et fiables.

Mot de Sia Partners, représenté par Charlotte de Lorgeril, Associate Partner Energy, Utilities & Environment, et Thomas Samson, Consultant :

« Cet observatoire s’inscrit tout d’abord dans une volonté de mettre à disposition des données fiables et des décryptages de références sur une filière peu connue et jugée souvent trop technique. Il s’adresse tant au grand public qu’aux populations d’experts. Outil faisant partie intégrante de la démarche du think tank, il a pour vocation de faire la promotion du biométhane dans un contexte de développement d’une filière d’excellence génératrice d’emplois. Sia Partners cabinet de conseil indépendant proposera ainsi des données brutes sur l’état de la filière, des indicateurs calculés permettant des comparaisons simples avec des mécanismes ou usages connus ainsi que des éléments de tendance. Des focus technologiques et réglementaires pourront être traités ainsi que des comparaisons pays. Au lancement de l’observatoire, nous proposerons près d’une quinzaine d’indicateurs qui seront enrichis quasi en temps réel. L’ensemble sera disponible et accessible gratuitement sur le site internet France Biométhane et le blog énergie de Sia Partners. »

 

Vos contacts Sia Partners de l'observatoire

Charlotte de Lorgeril
Associate Partner Energy
+33 6 24 73 18 34
charlotte.delorgeril@sia-partners.com

Thomas Samson
Consultant
thomas.Samson@sia-partners.com

0 commentaire
Publier un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top